dimanche 29 juillet 2012

Les gens me disent souvent : "Avec tout le sport que vous faites, vous ne devez pas grossir?!". Normalement, non. En plus, après le tour de France en ski roue et plus de sept semaines d'effort, j'aurais probablement dû perdre de nombreux kilos. Mais ça, c'est en théorie. Peut-être avons nous été trop bien nourris par les commerçants rencontrés sur notre parcours, parce qu'aujourd'hui, avec ma barbe de presque deux mois, je ressemble plus à Carlos qu'au sportif musclé et bien dans sa peau.

Reprise des choses sérieuses



Certains diront que ce n'était pas très sérieux. Oui, à peine remis de notre tour de France, avec la soeurette, nous avions déjà le dossard accroché au T-shirt. En ce qui me concerne, c'était un peu malgré moi. Mes pauvres baskets ont poussé leur coup de gueule. Il faut les comprendre, depuis deux mois, elles étaient restées au fond du placard au détriment des chaussures de ski. Et comme l'air et le soleil sont indispensables pour éviter la déprime, j'ai écouté leur appel au secours et je leur ai fait faire un petit tour. Certes, un kilomètre vertical n'était peut-être pas la meilleure des reprises. J'aurais pu opter pour un footing tranquille sur les crêtes du Mont Veyrier, ou encore un tour au bord du lac. Mais voilà que mon T-shirt y a mis du sien, me reprochant de ne pas l'avoir suffisamment épinglé d'un dossard au cours de notre périple. Pourtant, notre aventure avait tout du Tour cycliste, mais avec deux participants sur l'ensemble de notre Tour, j'ai senti que je n'étais pas crédible. Alors voilà, c'est donc pour l'ensemble de ces raisons que je me suis rendu à Manigod. Mais forcément, après deux moi sans avoir effectué le moindre footing, la partie n'était pas gagné d'avance. J'ai bien souffert, un peu pendant la course, mais surtout les deux jours qui ont suivi, avec des courbatures aux cuisses comme rarement. On va mettre ça sur le compte de la chaleur et de la déshydratation. Ma troisième place, j'en suis bien content, même si le temps n'est pas canon. Mais j'ai encore tout l'été pour m'améliorer!

A lire, à lire!
Après de nombreuses galères d'édition, j'ai choisi d'auto-éditer mon premier livre. Un recueil de 25 nouvelles, grinçantes, marrantes, destinées à vous donner le sourire toute la journée. Parfois autobiographiques, la plupart d'entre vous s'identifieront dans chacunes d'elles.
Quelques extraits à venir (le temps que je me familiarise avec le site...)