mardi 18 décembre 2012

le chiffre 4


Le chiffre 4, je me demande s’il a une symbolique particulière ? Quatre, c’est deux plus deux. Un nombre paire, simple au premier abord. Pas difficile à retenir, vu qu’il est en tête de liste dans l’apprentissage des nombres, mais qui manque peut-être un peu d’arrondi. Oui, tiens, faudrait peut-être penser à lui arrondir les angles, entre le 3 et le 5, il fait un peu tâche. Un peu dur aussi dans les diphtongues. Quatre, il râpe la gorge, quand on le prononce. Oui, essayez de le prononcer. Vous verrez, les autres sont plus doux sur la langue.
Et en général, quatre, on dit que c’est la place du c..
La boîte (comprenez le podium), elle était encore juste devant. A quelques poussées de spatules. Une seconde. Et le haut de la boîte, à deux secondes. Mais comme je suis homme de proverbe, et que je l’avais déjà trustée deux fois ce début de saison, vu que jamais deux sans trois, je ne voulais en aucun cas faire mentir notre bonne vieille littérature française. C’est ça, c’est tout moi, je suis un gars honnête, et vu que j’essaie de me faire passer de temps en temps pour un homme de lettres, je ne pouvais pas passez à côté.
Et puis, il y avait aussi la gourmandise. J’ai toujours été friand de sucreries, de bonbons. Déjà, dans ma jeunesse, je dévalisais la boulangerie du coin avec des vieilles pièces de 10 Francs cachées par mes parents dans un tube de comprimés vitamine C. Je passe la déculottée quand mes parents ont découvert le tube vide. Bref, la place de 4, on dit aussi que c’est celle de la médaille en chocolat. Eh bien détrompez-vous, faut pas croire les racontars. Rien. Que nenni. Même pas en rêve. La médaille en chocolat, je n’en ai pas vu la couleur.
J’ai donc fait 4. Pour rien. Ah oui, ce que j’oublie de préciser, c’est que le vainqueur, il a tout gagné, championnats du Monde et Jeux Olympiques. Que le deuxième, il est Champion du Monde en titre. Et que le troisième, il a déjà gagné une Coupe du Monde.
Et moi, dans tout ça, j’ai fini 4ème.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire