mardi 28 janvier 2014

Un ravitaillement à la Traversée de la Chartreuse

Dimanche avait lieu la traversée de la Chartreuse. L'avant veille, je ne savais pas encore à quelle course m'inscrire, mais lorsque j'ai lu sur leur site web que le ravitaillement était fait de spécialités locales, je n'ai plus trop hésité.
Je suis un homme curieux de nature, et forcément, spécialités locales, ça m'interpelle. J'y ai pensé dès le lever, à six heures du matin, en avalant trois tranches de pain fades. Un lever aux aurores, en général, ça rend maussade, mais là, j'avais plutôt hâte de sortir du lit. Et j'avais beau essayer de triturer les tréfonds de ma mémoire, impossible de me rappeler quelles étaient ces spécialités. Bah oui, il y a quatre ans, j'avais fait ma première traversée de la Chartreuse, et j'aurais dû me rappeler.
Arrivé au Col de Porte, quand je suis allé récupérer mon dossard, pensez bien, si j'avais une seule idée en tête, ce n'était pas au niveau du tracé ni quelle était la concurrence, mais la question de ces spécialités.
J'imagine que pendant la course, c'est ce qui m'a aidé à skier vite, et une fois la ligne d'arrivée franchie, satisfait d'avoir grillé quelques calories durant l'effort, je n'ai plus eu aucun complexe à goûter tous ces fabuleux mets du ravitaillement.
Il y avait tout, pain d'épice, barres de céréales, pâtes de fruits, nougats, décoctions improbables, et je crois que tout le monde était ravi.
Alors toutes mes félicitations aux organisateurs pour ce fabuleux festin, merci pour leur invitation, et avis aux coureurs (et à tous les autres), ça vaut quand même le coup d'en baver un peu sur une course lorsqu'on est si bien accueillis!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire