lundi 10 février 2014

Transju 2014

Je vous avais parlé l'année dernière de mon addiction pour les cloches (à lire ici). C'est donc tout naturellement que j'ai pris part à cette nouvelle édition de la Transjurassienne.
J'étais plein d'envie, plein d'entrain, et plein de rêves. Pour m'imprégner encore un peu plus de cette cloche, je suis allé jusqu'à changer mon mode de vie. Je me suis installé à côté d'une église, poussant le vice jusqu'à l'extrême. J'avais le choix entre plusieurs, j'ai choisi celle qui sonnait toutes les demi-heures, sept jours sur sept et vingt quatre heures sur vingt quatre. Avec double carillons, un premier à six heures du matin, le second à sept heures du soir. En somme, le genre d'église qui vous rend fou au bout d'une semaine.
Si j'avais été comique (et mufle sur les bords), j'aurais pu rigoler en vous disant que j'ai choisi de partager ma vie avec une cloche. Mais quand on aime, on ne compte pas.
(NB: avis aux lecteurs, ce message est bien entendu fictif et il ne faut pas TOUT prendre au pied de la lettre. Je fais référence à l'église, ça va de soi)
Pour me lever le matin, j'ai relié mon réveil avec un mécanisme à cloche. Mon téléphone portable a une sonnerie qui imite les cloches. A pâques, j'ai dévalisé les commerces. Depuis, mon alimentation se résume aux cloches en chocolat.
Bref, depuis quelques temps, je pense cloche, je mange cloche, je vis cloche.
En prenant le départ hier, je savais que j'allais être dans mon élément. Durant toute la course, on a été encouragés à gong de cloches. Les spectateurs n'avaient pas lésiné sur les moyens, et dans toutes les montées, les belles cloches en bronze faisaient vibrer nos tympans.
A mi parcours, sentant l'arrivée se dessiner, j'ai durci la course, en oubliant parfois de me ravitailler. Tout se déroulait selon mes plans, jusqu'à ces quelques derniers kilomètres. Les crampes ont envahi mes jambes, et cette victoire que je sentais si proche s'est éloignée.
J'ai franchi la ligne en seconde position. Un peu déçu, me direz vous, mais deuxième, c'est toujours mieux que rien.
D'autant plus qu'à l'arrivée, on m'a annoncé que je n'avais pas fait tout cet effort pour rien. Une récompense m'attendait, j'avais un cadeau, et de taille.


Tout content, je suis allé retirer mon lot. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant... 
Une mini-clochette!

Bon, ok, la prochaine fois, plutôt que de raconter des histoires, je'essaierai de pousser un peu plus fort sur les bâtons pour aller un peu plus vite.





11 commentaires:

  1. Finalement, tu as fait une bonne course... Dommage qu'il y en ait eu un, dans le lot, qui en a fait une meilleure, encore.
    Et puis, tu es peut être "années impaires", toi, va savoir... Pour les "cloches", j'entends. Les grosses, bien évidemment !
    Du coup, ça vaut peut être le coup de réessayer l'an prochain, non !? Histoire de continuer la collection...
    Bravo, en tout cas, pour cette nouvelle "cloche", même si elle ne fait pas vraiment le bruit que tu espérais, au départ. Mais bon, allez... ça compte quand même, c'est sûr !
    Bonne récup'...
    2ni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, eh oui, je remettrai ça l'an prochain, avec un peu plus de sérieux, tellement dans ma course que j'en ai oublié de boire. Erreur de jeunesse (mais avec le temps, est-ce que je peux encore me considérer comme jeune?!)
      Euh... petite question, 2ni c'est : Denis, Denys, Deux Ni... je suis un peu perdu...

      Supprimer
    2. C'est Denis, c'est bien ça (je ne l'ai, hélas, pas choisi, ce prénom, moi...). Je pensais que ça fait peut être moins "vieux", du coup (c'était sûrement à la mode, à un certain moment, c'est sûr... Mais il y a plus de 50 ans !), sur le net...
      Et puis avec "2ni", ce qui est bien, aussi, c'est que ça me permet... de gagner "deux touches", à chaque fois !
      Y a pas de petites économies (d'effort), en fait...

      Supprimer
    3. Mais non, mais non, c'est pas vieux du tout. Mais c'est vrai que 2ni, ça fait vraiment beaucoup plus jeun's ;o) Enfin bon, presque un peu trop. C'est quoi cette fainéantise?!!!

      Supprimer
    4. Bon, on va peut être passer en mode MP. Ce sera plus simple !
      A tout de suite...
      2ni

      Supprimer
  2. 3 victoires et la Transju serait devenue TA transju ! Ca prouve qu'il y a du niveau, mais l'année prochaine, t'auras encore plus les crocs! Bravo quand même pour ton niveau podium
    Cédric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et j'espère bien qu'elle deviendra MA transju l'année prochaine ;o)

      Supprimer
  3. Ca a du clocher quelquepart pour ne pas avoir decrocher la premiere place... tres impressionant quand meme... bravo!
    Denys (cette fois ci)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah là, j'aurais dû le mettre dans l'écrit, le truc "ça a dû clocher quelque part", de bonnes idées Denys, bon, je crois qu'il faudra que je vienne te concerter pour mon prochain bouquin ;o)

      Supprimer
  4. Faudrait pas non plus vivre sous cloche ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah faudrait p'têtre que j'y réfléchisse pour l'an prochain!

      Supprimer