jeudi 13 mars 2014

Engadine et FIS Marathon Cup

La semaine dernière, c'était la première course de la saison, et hier, l'Engadine. 
Entre temps? Trois mois qui sont passés à l'allure d'une semaine, un hiver qui s'est envolé en quelques instants, et dire les week-ends sur les skis se comptent désormais sur les doigts de la main...
Bon, la saison n'est pas encore terminée, il reste encore quelques belles courses à venir, mais côté international et FIS Marathon Cup, c'est bien la fin de 2013/2014.
L'Engadine était la dernière au programme, et mes espoirs de victoire au classement général sont partis en poussière pour... six petits dixième.
Pourtant, je n'y croyais pas trop. Une bonne crève contractée en fin de semaine, quelques jours après le Run and Skate des Glières (Ah oui, je ne vous l'avais pas dit, je suis allé faire une course à pied dans la neige mardi soir aux Glières. Déguisé en soixante-huitard, j'ai bien transpiré avec ma perruque de hippie. Une super course avec ambiance décapante).

-Oukil'é Charlie? A vous de jouer...

Dimanche, au départ de l'Engadine, je suis parti dans l'optique de tout donner, mais à mi-course, je ne donnais pas cher de ma peau. Un peloton de cinquante s'était formé, moi au milieu avec des sensations très moyennes, et je crois que je n'y ai pas assez cru lors de l'emballage final. Au sprint pour la troisième place, je ne prends pas le meilleur couloir et me fait enfermer sur les derniers mètres, me faisant alors dépasser par deux skieurs sur les ultimes poussées de bâton. Deux places qui me coûtent la victoire au classement final des FIS Marathon Cup, mais c'est le jeu. Je termine donc 7ème de la course et 2ème du général des FIS Marathon Cup. A moi d'être encore meilleur et de me forger un mental d'acier. Y croire et me battre jusqu'au bout, comme le dirait mon ami et mentor Steph.


En passant, un immense merci aux frères Mouton pour leur aide, leur soutien et leur fartage toujours au top. La saison n'est pas terminée, et je compte bien empocher quelques belles places (et victoires) sur le circuit français.
Et pour les longues internationales, rendez-vous en 2014/2015 pour essayer d'accrocher la victoire finale!
(Je serai par contre à la Skarverennet le 26 avril comme l'an passé, mais elle ne fait pas partie du circuit worldloppet)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire