vendredi 9 mai 2014

NOUVEAU LIVRE! La p'tite Boucle.

Pour ceux qui attendent avec impatience la sortie de mon prochain bouquin, qui en rêvent dès qu'ils ferment l'oeil, qui n'ont que ça en tête pendant la journée, qui alimentent chacune de leurs conversations avec le sujet, qui trépignent, qui en ont l'eau à la bouche, qui n'en dorment plus la nuit, qui ne savent plus quoi lire d'autre pour patienter, qui en salivent à l'avance, je peux vous l'annoncer haut et fort, ça y est, dans quelques jours, mon nouveau bouquin sera dans les bacs!

Il vient de partir à l'impression, il s'appelle "La p'tite Boucle", il va paraître aux Editions du Belvédère, c'est un récit (avec ma touche de romanesque) sur le Tour de France en ski roue d'il y a deux ans, c'est un livre d'aventure, de rencontres, en gros c'est tout SAUF un livre technique. D'ailleurs, je vous mets la quatrième de couverture pour vous donner un peu l'idée, mais pour tous ceux qui ont aimé le style d'écriture léger et humoristique de "Et sinon, vous faites quoi dans la vie?" et qui ont envie de rêver un peu, vous serez comblés.





"Des émissions de télé-réalité, je ne connaissais pas grand-chose, mais à force de nous le répéter à chaque halte, nous savions qu'en effet notre aventure avait ce mélange de « Pékin Express » et de « J'irai dormir chez vous », même si parfois, nous aurions pu la nommer « Galère Express ». Dans ces moments, chaussé de mes engins d'extraterrestre, je n'avais qu'une question en tête : Qu'est-ce que je fais là ? Il faut toujours réfléchir avant d'agir. Nos parents nous l'avaient suffisamment répété depuis notre plus tendre enfance. Pourtant, au bout de deux semaines, quand nous avions choisi de ne plus nous encombrer des tentes, j'imagine que nous avions égaré une partie de notre bon sens en cours de route. Et je crois bien qu'en terme de route, le plus long restait à venir. 

Cette boucle, nous aurions très bien pu la faire à cheval, en trottinette, voire encore à cloche-pied. Qu'importent les moyens, nous étions là, perdus au milieu de nulle part, dans cette vaste France peuplée de Français, allant à la découverte de ses habitants et d'une hospitalité que beaucoup jugent chimérique. Mais Saint Thomas d'Aquin et son Je ne crois que ce que je vois traînait toujours un peu entre deux neurones mal connectés, nous sommant de ne pas prendre de jugements hâtifs. Bien nous en prit, sinon, nous aurions dormi tous les soirs sous un pont. 

Et si les pèlerins de Compostelle, à nos yeux, partaient en retrouvailles avec eux-mêmes, notre aventure avec des skis à roulettes signait des retrouvailles avec la France et ses Français. Au final, c'était notre pèlerinage à nous, chargé de rencontres toutes plus improbables les une que les autres. Forcément, au fil des pages, vous douterez parfois de mes propos, mais au fond, le but d'un livre n'est-il pas tout simplement de faire rêver ?"