samedi 5 juillet 2014

Les bonnes recettes de papy Benoît

Nouveau décor. Pour changer de l'écriture et du sport, c'est au tour des bonnes et uniques recettes de papy Benoît. Aujourd'hui, nous allons découvrir la confiture de groseilles, dont vous me direz des nouvelles.
Tout d'abord, les groseilles. Elles se trouvent par grappes dans le jardin. Les grappes, selon leur taille, contiennent un voire plusieurs fruits.

Ramasser une grappe de groseilles prend à peine une seconde. Sauf que pour faire une confiture, il va falloir passer du temps autour de l'arbuste et ramasser au moins un bon kilo de fruits.


Après avoir passé une heure à vous débattre avec les orties, les mouches, les taons, les fourmis et les mauvaises herbes, vous pensez que le plus dur est fait. Détrompez vous, il reste encore la lourde tâche d’égrener les grains pour les séparer de la tige. Rajoutez une bonne heure de travail.
Munissez vous ensuite d'une casserole suffisamment grosse pour accueillir tous les grains, et mettez à chauffer à feu doux avec 500 grammes de sucre, 10 feuilles de menthe, un soupçon de cannelle, une orange et un citron pressés.


Pendant le temps de cuisson, vous pouvez retourner chercher un deuxième kilo de groseilles dans votre jardin. 
C'est là qu'on arrive à la cuisson façon papy Benoît. Normalement, au bout d'une petite heure à cuisson lente, c'est prêt, il n'y a plus qu'à mettre dans les bocaux en verre. Mais papy Benoît fait mieux, il oublie de baisser le gaz. Au retour de la deuxième cueillette, un léger fumet embaume la pièce, et une fumée noire s'échappe de la casserole. Reste à essayer de récupérer tant bien que mal ce qu'on peut de fruits cuits en évitant de racler la couche carbonisée au fond de la casserole. La casserole qui, soit dit en passant, est bonne à jeter à la poubelle.
La confiture a une magnifique texture noirâtre, elle râpe la gorge et colle au dent. A savourez sans modération.








1 commentaire:

  1. Et encore tu as sauté l'étape de l'épépinage à la plume d'oie... penses y pour la prochaine récolte...
    Bon courage
    Les Foreziens

    RépondreSupprimer