mardi 12 août 2014

Pause philosophie, origine de l'expression "temps de chiotte"

A la différence de mon ami Luc, je suis beaucoup moins prosaïque. Voici donc mon idée (très bas de gamme, je l'avoue) sur l'origine de l'expression "Il fait un temps de chiotte".


Et pour les pratiquants, soyez indulgents, il faut bien rire un peu de temps en temps.

lundi 4 août 2014

Le temps... selon Luc (pause philosophie)


Bon, pas beaucoup de joueurs, mais heureusement, Luc nous fait une super pause philo sur le temps de chiotte:

Un "Temps de chiotte" pour Jean-Claude Vandamme, ça pourrait être ça :
Tu vois une molécule d'eau au fond de la cuvette où chacun va soulager ses maux et bien d'autres choses, et bien imagine sa vie.
D'abord , après s'en être pris plein la tête, elle est chassée par un toboggan inattendu, dans un bassin aux eaux troubles et ténébreuses pour y être nettoyée, désinfectée. Elle va être rejetée dans une rivière aux nitrates, rencontrer plein d'autres molécules dont elle n'imaginait même pas le nom, des poissons difformes et des algues chargées d'amphétamines aux allures gargantuesques, être assommée par une péniche chargée de résidus nucléaires " non dangereux", coincée dans une porte de barrage électrique jusqu'à la mer.
Cette molécule va ensuite se promener, accompagnée d'immondes détritus en plastique dans les courants, avant de reprendre l'ascenseur, par un phénomène d'évaporation, pour remonter dans les nuages. Et à nouveau ! Badaboum ! Heurtée en plein vol par un Boeing, elle retombe sur la montagne, glisse dans un réservoir, et retombe dans ton chiotte!...
C'est ça, un "temps de chiotte", pour une molécule d'eau. Et pour nous les hommes, un "temps de chiotte" c'est pareil, parce que l'homme, tout le monde le sait est composé à 80 % de cette molécule d'eau ! Tu comprends ? ! Comme pour cette molécule d'eau, elle voyage beaucoup mais y'a pas grand chose d'intéressant. 
Pour JCVD bien sur!



Photo de Hakuna Matata.


Si à votre tour vous voulez nous faire partager votre côté JCVD, n'hésitez pas!