samedi 20 décembre 2014

Retour sur la Sgambeda

Comme promis, un petit retour en arrière pour parler de cette fameuse Sgambeda de la semaine dernière. Après les deux semaines de ski en Norvège, il a fallu rechausser les skis à roulettes et partir à la recherche de quelques bandes de neige. J'ai été pas mal là-dessus, avec des sorties aux Glières, à Beauregard ou encore à Flaine, skiant entre taupinières, cailloux, bandes d'herbe et plaques de glace. 

Beauregard

J'ai quand même pu chausser les skis dans de bonnes conditions à Valsavarenche, petite station italienne à 2000m d'altitude, mais à presque 200 bornes de la maison. Deux petits séjours de deux jours indispensables pour faire du bon ski. 
Valsavarenche

Ensuite, direction Livigno pour participer à la première longue distance internationale du circuit de la FIS Marathon Cup. Avec mon dossard 2 sur les épaules, je prends un départ assez mauvais (il faut dire ce qui est), ne réussissant à retrouver le groupe de tête qu'après une dizaine de kilomètres.
Un rythme globalement soutenu lors de ce 42 kilomètres qui a permis à une douzaine de coureurs de se détacher. Les sensations s'améliorant au fil de la course, je sens que l'arrivée va se jouer au sprint. A quatre kilomètres du but, je tente de me replacer en début de peloton et manque de bol, je m'emmêle avec un autre skieur et je me retrouve les fesses par terre. Une chute sans trop de gravité, même si sur le moment, je ne savais pas si j'allais repartir tant la douleur au coccyx était forte. Il me faut quelques secondes pour me ressaisir et rejoindre à nouveau le groupe. Je produis mon effort dans les deux cents derniers mètres et, surprise, je parviens à passer la ligne d'arrivée en tête, moi qui d'ordinaire ne brille pas dans ce genre de final. Une victoire qui lance bien la saison, autant pour le Team Gel Interim-Rossignol que pour moi même. De bon augure pour la suite (malgré le contrecoup ces jours-ci avec une belle petite fatigue passagère)...

Photo de Chritsian Fritz, Worldloppet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire