lundi 26 octobre 2015

Fin des dossards de la saison estivale

Ça y est, les courses à pied sont terminées. J'ai remisé au fond du placard les débardeurs et les shorts courts. Plus de dossard à épingler sur le T-shirt. Finis, les transpirantes sous le soleil caniculaire, les chocs articulaires, les moments de solitude en pleine course à se dire : "Peut-être que l'année prochaine, je courrai un peu plus souvent, comme ça je serai un peu moins mauvais..." (surtout quand je me fais battre par des hommes à cheveux longs, aux jambes courtes et épilées, à la voix fluette et... oui, c'est bon, c'est bon, je me suis fait battre par des femmes! cf article sur le 10km d'Annecy)
Exceptionnellement, j'ai prolongé la saison hier encore, avec un cross du côté du Rhône. Il faut croire que c'était l'année des grandes premières. Après ma première course à plat lors du 10km d'Annecy, j'ai voulu m'essayer ce coup ci au cross. Résultat: après les 150 mètres de dénivelé négatif du début du parcours, j'accusais déjà près de quarante secondes de retard sur la tête. Et cela en moins de 8 mn de course. Comment ça, moi, je n'ai pas une foulée aérienne?!
Attention, on va se fâcher...

Petit récapitulatif des courses estivales:
3ème de la verticale du Môle
4ème de la 1ère manche des KV Manigod
3ème de la 2ème manche des KV Manigod
3ème de la montée des Pavés
2ème de la 3ème manche des KV Manigod
4ème de la grimpée de la Sambuy
2ème de la grimpée du Pays Rochois
24ème des 10km d'Annecy
5ème de la Persjussienne
4ème du cross de la Semine.

E tout ça avec ma fidèle paire de chaussures SCOTT. Pas de doute, elles envoient, celles-là! (enfin, avec moi, surtout dans les montées!!!)


jeudi 8 octobre 2015

Teaser Transjurassienne avec Rossignol

Une petite mise en bouche, en attendant la version longue.

ROSSIGNOL

https://www.youtube.com/watch?v=nAP7k0_VUuY

Tournage entre 2014 et 2015 avec Rossignol et notre super chef caméra-monteur Mathias Lopez

jeudi 1 octobre 2015

2ème place, le retour

Après une bonne semaine de stage à Oberhof, la ville au soleil imaginaire, j'avais rendez-vous dimanche avec ma traditionnelle grimpée du Pays Rochois. Un 10 bornes avec 950 mètres de dénivelé pour arriver sur les hauteurs de La-Roche-Sur -Foron. Un peu plus à mon aise que les courses à plat, j'ambitionnais cette fois ci le podium en masculin.
A dix heures trente tapantes, le départ était donné, et quelques 49mn et 29 secondes plus tard, je franchissais la ligne d'arrivée avec une (victorieuse???) deuxième place.
Oui, j'ai bien dit deuxième place. 
Encore. Toujours.
Et là, quelques personnes sont venues papoter, elles ont évoqué cette fameuse et récurrente deuxième place en course à pied. Et Poulidor par-ci, Poulidor par-là. Poupou pour les intimes.
J'ai regardé tout mon beau monde, en expliquant bien fermement que Poulidor, c'était le gars du vélo, et qu'il n'y avait aucune réciprocité entre nous deux. Chauvet et Poulidor, on est d'accord que ça n'a absolument pas la même orthographe, donc ça n'a rien à voir. S'il vous plait, merci de ne pas faire l'amalgame. Appelez moi désormais...
"Chauvidor"
Alors oui, j'ai encore terminé deuxième. Mais vu que je ne suis pas le genre de gars à laisser tomber, soyez-en sûr, à vous tous je peux vous le dire...