lundi 18 janvier 2016

Flouée Blanche

J'aurais préféré une Foulée Blanche sous de meilleurs auspices. Un week-end sans, galère dans tous les sens. Il y a des jours comme ça où on accumule la poisse. Pourtant, après un beau marathon de Bessans, j'espérais beaucoup de cette première étape de la FIS Worldloppet Cup. 
Je ne sais pas où j'avais la tête, mais j'ai bien collectionné les bourdes, tout d'abord au petit matin en me rendant compte que j'avais perdu mon porte-monnaie la veille dans la neige avec carte bleue, carte vitale et pas mal de liquide (d'ailleurs, si jamais quelqu'un le retrouve...), ensuite en partant sur la course sans chaussure ni dossard, puis en perdant une dragonne de bâton à moins de deux minutes du départ, et enfin en étant pris dans une chute collective après cinq minutes de course.

Bref, j'ai galéré, c'est le moins qu'on puisse dire. Concernant la course, après la chute, je réussis tant bien que mal à retrouver le groupe de tête cinq kilomètres plus tard, bien asphyxié, et termine à une 10ème place bien en-deçà de mes objectifs.
Heureusement, sur le retour à la maison, un vieux mars récupéré au ravitaillement de Bessans traînait dans ma voiture. Ça faisait bien cinq ans que je n'en avais pas mangé, mais je peux vous dire qu'il était là à point nommé. 
Parce que comme le dit si bien la pub :

Un mars, et ça repart!!!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire