lundi 13 février 2017

Transju 2017

11ème. Un maigre résultat, mais à bien y réfléchir, pouvais-je réellement prétendre à mieux? Malgré le début de saison délicat, j'y croyais encore dur comme fer. Bien remis de ma grippe de la semaine précédente, j'avais retrouvé quelques bonnes sensations sur les skis.
Encore dans le peloton de tête à cinq kilomètres de l'arrivée, je perds de précieuses secondes dans l'une des dernières descentes. Un mauvais choix tactique, je crois être l'un des seuls du peloton à être parti avec des skis typés froids, alors que la neige était très mouillée. Je ne peux m'en prendre qu'à moi. Un coup de bluff qui aurait très bien pu s'avérer payant, mais le destin n'a pas voulu me donner de coup de pouce.
Tant pis, pas de troisième cloche cette année, je retenterai ma chance. C'est le loto qui le dit, 100% des gagnants auront tenté leur chance. Peut-être que l'année prochaine, j'aurai le ticket gagnant ?!!!
D'un autre côté, des cloches, j'en vois plein au cou des vaches autour de chez moi. Preuve à l'appui. Alors inutile de se plaindre.



En manque de courses, j'ai choisi de m'aligner sur le marathon de la Clarée le week-end prochain. Une course réduite à 30km en raison des conditions hivernales délicates. Pour la suite, ce sera la Tartuu, en Estonie. Là aussi, le manque de neige se fait cruellement sentir. En lien et place du 63km, nous aurons droit à un 40km à parcourir sur une boucle de 5km. 
Décidément, quel hiver...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire