mardi 16 mai 2017

Ah, l'Italie ! Florence, et les Cinq Terres

Avril, comme vous le savez si bien, est le mois de vacances de bien des fondeurs. Le seul mois de l'année où l'on peut s'accorder au moins deux semaines d'affilées sans rien faire. Ou presque.
Pour moi, cette année, les vacances étaient italiennes. Florence, tout d'abord, trois jours pendant lesquels j'ai battu le record du monde de marche avec Tongs, avec au moins trente bornes en trois jours, dont un record perso sur le 10 000 mètres en 45mn, toujours avec Tongs. Une longue histoire...
Le bilan, c'est qu'à la fin, vous avez la raie (des orteils) en sang. Je commence à comprendre pourquoi certaines femmes se plaignent des strings.

Après un rapide passage à Pise, nous avons filé vers les 5 terres. 
(ma petite contribution pour faire pencher un peu plus la Tour)
Nombreux amis nous avaient vanté la beauté de ce petit coin sauvage non loin de Gênes. Pas de doute, cette escapade nous aura marqués. Ou plutôt les nombreux escaliers des chemins reliant les cinq villages. Oui, il y a une chose à savoir sur les cinq terres, c'est que:

ça monte

ça monte aussi

ça monte encore


Et si vous croyez que ça monte plus, eh bien détrompez-vous, ça monte toujours! 


Un autre truc essentiel à savoir sur les 5 Terres, c'est qu'il y a bien plus de français que d'italiens. Même qu'on se croirait chez nous, tiens ! Au départ, ça fait bizarre, et puis on s'habitue. 
Ce que j'en pense ? Je trouve dommage que même quand on n'est pas chez nous, on est quand même envahis par les touristes (italiens, je précise).
  
Enfin voilà, c'était les vacances. Une chose est sûre, c'est que les enfants, eux, en général, ils en profitent, et plutôt deux fois qu'une. 









Et dire que parfois, on se réveille le matin avec un petit torticolis et on se plaint de la qualité de nos matelas...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire