vendredi 9 juin 2017

Les galères de Benoît

Hier, j'ai fait un petit tour à vélo. Je devais aller rendre ma jolie Mini prêtée par la concession Mini Store à Bourg en Bresse. L'occasion d'enfourcher mon solide biclou et passer par quelques routes que je n'ai pas l'habitude d'emprunter. Je me suis dit que ce serait l'occasion de faire un peu des bornes pour ma deuxième sortie vélo de l'année.
Dans ce genre de périple, on sait quand on part. La grosse incertitude, c'est de savoir quand on va arriver. D'autant plus que je suis parti sans carte, sans préparer mon itinéraire, en sachant grosso modo qu'il fallait que je roule en direction du Sud-Est. 
Je suis arrivé pratiquement huit heures plus tard. Et entre temps:
Je me suis pal mal trompé de route. La première fois, j'ai rigolé, je me suis dit que c'était ça l'aventure. La dernière fois, c'était sept heures plus tard, et j'avais presque envie de pleurer tellement j'avais mal partout.
J'ai visité au moins sept ou huit culs de sac. Heureusement, l'un d'eux avec une belle surprise: un beau cerisier rien que pour moi.
Je me suis dit que le vélo, c'était vraiment facile. Huit heures plus tard, je me suis dit que je ne remonterais jamais plus dessus.
J'ai eu mal aux fesses.
Quand j'ai vu le Mont-Blanc, j'ai su que je m'approchais du but. Je l'ai pris en photo, j'étais heureux. Une heure plus tard, le Mont-Blanc avait grossi dans l'objectif de mon appareil photo. Pas de doute, je m'étais encore rapproché. Jusqu'à ce que je me rende compte que j'avais oublié de retirer le zoom de l'appareil. Et que je m'étais encore planté de chemin.

Il y a un truc qui m'a bien faire rire. A deux kilomètres de l'arrivée, alors que je commençais à zigzaguer au milieu de la route, ma montre Polar a sonné, affichant "Batterie vide". Je ne sais pas si elle parlait pour elle ou pour moi.

Enfin voilà, j'ai fait une virée vélo. Et si jamais vous voulez vous joindre à moi pour la prochaine, n'hésitez pas. Mais un petit conseil, préparez-vous mentalement.


Les infos route ici grâce à Polar Flow


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire