lundi 17 juillet 2017

2ème au Môle, Stage à la maison et craquante au Nid d'Aigle

Il est temps de reprendre la plume pour donner quelques nouvelles. Non pas que je délaisse l'écriture durant les vacances estivales, mais côté site internet, il y a du laisser aller.
Quoi de neuf depuis deux semaines ? 

Fidèle au poste, j'ai été à la nouvelle édition de l'Olymp Loue avec l'équipe d'Universki. Une panoplie de champions étaient présents, dont d'éminents boxeurs qui m'ont tout simplement époustouflé, à la fois par leur palmarès mais aussi par leur incroyable présence d'esprit, leur éloquence. Comme quoi, sport et esprit peuvent aller de pair. Encore bravo à Yves Blondeau et Fabrice Guy ainsi que tous les autres membres de cette belle association pour cette organisation.




Le week-end suivant, j'ai remis le dossard à l'occasion de la grimpée du Môle. Après des semaines de grosses chaleurs, les sensations n'étaient pas au mieux, mais je réussis néanmoins à décrocher la deuxième place derrière Yanis Lecomte, bon coureur sur les courses de montagne du coin.

La bande de skieurs de Gel Rossignol s'est ensuite réunie à Aviernoz pour une semaine de stage intensif, avec une trentaine d'heures d'entraînement sur les routes du coin. Deux grosses sorties de cinq heures au compteur, une en skate pour rejoindre Thonon, 91km et 1500m de dénivelé, et une autre sur les crêtes du Salève, avec 80 bornes en poussée et 1500m de dénivelé. 



Nous étions trois (avec Candide et Adrien) à prolonger cette grosse semaine sportive en terminant par la fameuse Montée du Nid d'Aigle. Longtemps à la lutte pour la 4ème place, j'espérais un gros final sur les pentes escarpées (qui me conviennent d'ordinaire plutôt bien) mais en hypoglycémie et perclus de crampes, j'explose complètement dans la dernière demie-heure et termine 8ème, bien loin du vainqueur du jour. Candide fait une belle course et accroche le podium.


Ma foi, après réflexion, pour la prochaine édition de cette montée, au vu de la forme du moment, je me transformerai peut-être en chamois, si un aigle traîne dans le coin, j'irai sûrement plus vite au sommet !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire