lundi 27 août 2018

Nouvelle victoire pour une première à Nantaux

Je devais être sur la montée sèche du vendredi à La Clusaz, pendant l'épreuve du Bélier. Manque de bol, le quota des inscriptions était rempli , et pas moyen d'avoir un passe-droit. Finalement, je me suis retrouvé le dimanche à Nantaux, sur un super KV que je découvrais pour la première fois.
Un KV magnifique, probablement l'un des plus durs de ce qui peut se faire en matière de "verticalité" sur la partie intermédiaire. 
Après 34mn d'effort, j'accroche une nouvelle victoire, avec une bataille pour le record de l'épreuve sur les deux premiers tiers du parcours, avant de flancher (encore) sur la fin. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive sur ce type d'épreuves, d'autant plus curieux qu'un coureur de longue distance devrait plutôt avoir du mal à démarrer pour finir en trombe. Je sais pas, il doit y avoir une fougue de jeunesse qui traîne quelque part dans ma vieille carcasse. Enfin, vieille, pas tant que ça, vu que sur les courses à pied, j'ai encore la chance d'être classé en Senior, alors que je suis déjà Master 2 sur les skis. C'est peut-être le fait d'être classé "jeune" qui me fait me sentir jeune !!! Je vais réfléchir à demander une dérogation l'hiver, tiens, pour me retrouver en catégorie espoir...

Et si ce KV est incontournable, c'est aussi grâce à son commentateur de choc qui est aussi, je crois, l'organisateur de l'épreuve, sincèrement, rien que pour l'entendre, ça vaut le détour. Génial!


Fais le malin, avec tes petites foulées, dans quelques minutes, tu riras mois, l'gamin!



lundi 20 août 2018

Victoire au KV de Manigod

Y'a pas à dire, ça faisait longtemps!
Toujours placé, 
Mais jamais devant ces dernières années, 
Voilà enfin la plus haute marche retrouvée. 
Eh oui, j'ai terminé premier!

Oui, bon, quatre rimes à deux balles mais je fais ce que je peux. 
Courir ou réfléchir, faut choisir.

Enfin voilà, après quelques vacances (je vous en parlerai), et juste après un périple dans le Beaufortain (je vous en parlerai aussi), le KV de Manigod me tendait les bras. Je pouvais pas manquer cette nouvelle édition, le KV de Manigod, ça devient mon deuxième chez moi l'été.


Et le loup sort du pré...
Sinon, quoi d'autre ? Août tire à sa fin (et ça fait du bien), avec un peu de chance, il fera plus frais désormais, et faut vraiment que j'arrête de me prendre pour Beaumarchais, courir, décidément, ça me réussit mieux qu'écrire.

lundi 13 août 2018

2ème au KV Méribel

En ces temps de grande chaleur, rien de tel qu'un petit KV pour ne pas perdre le fil des intensités. Pour voir qu'effectivement, l'effort est toujours aussi dur. Parfois même plus que d'habitude. Que la carcasse est bien lourde, et que les kilos superflus sont toujours de trop lorsqu'il faut les monter au sommet. Que ledit sommet est vraiment trop haut, surtout lorsque le corps, plein d'acide lactique, hurle dans tous les sens, et que le cerveau fait un peu pareil. 
Le sport, c'est dur, mais c'est toujours aussi bon, surtout quand il y a un bon gueuleton à l'arrivée (Dragibus, chips, saucisson, fromage... Moi, je demande pas mieux.)
Je termine 2ème, c'est sûr que dans l'absolu, autant en terme de chrono (37mn41 sur ce KV technique) que de place (Eh oui, 1er, on commence à le savoir, c'est toujours mieux que 2ème, mais d'un autre côté, 2ème, c'est quand même mieux que 3, non ?!), mais ce jour-là, précisément, je ne pouvais absolument pas mieux faire. 
Prochain rendez-vous samedi prochain lors du KV de Manigod. C'est l'étape nocturne, avec les loupiotes et les feux d'artifices, l'énorme gueuleton à l'arrivée. L'étape inratable, quoi !