lundi 13 août 2018

2ème au KV Méribel

En ces temps de grande chaleur, rien de tel qu'un petit KV pour ne pas perdre le fil des intensités. Pour voir qu'effectivement, l'effort est toujours aussi dur. Parfois même plus que d'habitude. Que la carcasse est bien lourde, et que les kilos superflus sont toujours de trop lorsqu'il faut les monter au sommet. Que ledit sommet est vraiment trop haut, surtout lorsque le corps, plein d'acide lactique, hurle dans tous les sens, et que le cerveau fait un peu pareil. 
Le sport, c'est dur, mais c'est toujours aussi bon, surtout quand il y a un bon gueuleton à l'arrivée (Dragibus, chips, saucisson, fromage... Moi, je demande pas mieux.)
Je termine 2ème, c'est sûr que dans l'absolu, autant en terme de chrono (37mn41 sur ce KV technique) que de place (Eh oui, 1er, on commence à le savoir, c'est toujours mieux que 2ème, mais d'un autre côté, 2ème, c'est quand même mieux que 3, non ?!), mais ce jour-là, précisément, je ne pouvais absolument pas mieux faire. 
Prochain rendez-vous samedi prochain lors du KV de Manigod. C'est l'étape nocturne, avec les loupiotes et les feux d'artifices, l'énorme gueuleton à l'arrivée. L'étape inratable, quoi !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire