jeudi 28 février 2019

Enchaînement Tartu-Finlandia

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?! Ce proverbe là, on peut le mettre de côté. Alors je pourrais expliquer mon retard d'écrit du fait du décalage horaire. Mais une heure de décalage, autant pour l'Estonie que pour la Finlande, c'est un peu maigre comme excuse.
Venons en au fait. Après la Transju, remonté à bloc, je suis allé sur la Tartu, un 63km poussée sur un profil relativement plat. 50 bornes dans le groupe de tête, puis une bonne hypoglycémie sur la fin. Je termine 10ème. Dans 10, il y a le chiffre 1. Je sais pas si on peut compter ça comme une moitié de victoire ? Non ?
Bon, tant pis. On oublie et on part direction la Finlande. C'était le week-end suivant, cette fois-ci un 50km en skate. Profil sensiblement identique à la Tartu, pas beaucoup de montées, un petit vent de face qui ne m'a pas empêché d'attaquer, de m'échapper, et puis de me faire reprendre. J'ai tenté plusieurs fois, sans succès, et au final, pour ne pas déroger à la règle, l'arrivée s'est jouée au finish. Je termine à la 8ème place, un peu déçu de ne pas avoir su me remettre en mode guerrier sur les derniers mètres.
Je sais, rien de trépidant dans ces quelques lignes, mais je suis à court d'anecdotes croustillantes, va falloir que je me creuse un peu plus les méninges la prochaine fois. 
Grosse semaine de préparation en vue de l'Engadine dans deux semaines, et ce week-end, ce sera un petit marathon en terres Jurassiennes à l'occasion de la traversée du Massacre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire