jeudi 20 juin 2019

6ème aux championnats de France de KV

Depuis bientôt vingt ans que je suis dans le haut niveau, s'il y a une chose que je devrais savoir, c'est que lorsqu'on renoue avec la compétition, il faut accepter de repartir de (presque) zéro. Alors vous allez me dire que je suis marseillais, moi, vous répondre que non, je suis breton, mais force est de constater qu'il faut de nombreux dossards avant de récupérer les bases acquises des années précédentes.
Dimanche dernier avaient lieu les championnats de France de Kilomètre vertical. Je termine 6ème, à 40 secondes du podium. 40 secondes, autant dire pas grand chose sur l'exercice du KV. Une performance tout à fait honorable, même si j'avais le podium en tête.

Mais ce que je retiens surtout de ce KV, c'est:
-Le départ, à me dire que si j'étais en forme, j'arriverais à courir tout le long.

-Le panneau 250m (de dénivelé), à comprendre que j'allais en baver vu que je marchais depuis déjà 200m (de dénivelé) et à regarder ma montre en pestant contre le temps qui était déjà très long.

-Le 500m, à me demander ce que je fichais là, tout en me répétant en boucle depuis une dizaine de minutes : "pense à prendre du plaisir".

-Le 750m, à me dire qu'aujourd'hui, le plaisir, j'avais dû le laisser quelque part à la maison (attention, hein, commencez pas à imaginez quoi que ce soit de déplacé)

-Le 1000m, là, quelques mètres devant moi, si près et pourtant si loin. A évoquer le paradoxe d'Achille et de la Tortue, ou plus simplement le paradoxe de Zénon: je dois passer par une pluralité infinie de points alignés selon la suite mathématique 1/2, 1/4, 1/8, 1/16... et qu'il est impossible pour moi de toucher cette pluralité infinie de points en un temps fini, et donc, je n'atteindrai jamais mon but.
Heureusement, j'ai quand même fini par y arriver, comme quoi, Zénon, s'il veut encore continuer à courir, grand bien lui fasse.




J'espère que l'année prochaine, ils seront plus tard dans la saison, afin que j'aie un peu plus de temps pour me préparer.
Et puis ce week-end, grande nouveauté, je fais un trail. Si, si, un vrai de vrai, avec montées ET descentes. Vu que je veux faire les Championnats de France de Trail court, faut que je me prépare un peu.


Et pour la bonne nouvelle, je repars avec SCOTT cette année, pour la septième année consécutive. J'en ai usé, des paires de baskets...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire