jeudi 27 juin 2019

Fin de l'aventure avec Jobstation

Une page se tourne. Début 2015, nous réussions à monter, avec Stéphane Mouton (Rossignol), la première équipe professionnelle de ski. Une belle aventure qui aura duré 5 ans, mais qui s'est terminée brusquement ce printemps.
La groupe Jobstation (auparavant Gel intérim, qui était anciennement le nom de la firme) s'est séparé de la marque de skis Rossignol, et aussi d'une grosse partie de l'équipe.
Malgré mes bons résultats hivernaux (dans les meilleurs de ceux du team), je ne fais plus partie des orientation actuelles de l'équipe. Une décision difficile, qui rend désormais mon avenir de skieur incertain. Je remercie toutefois Guilhem pour son soutien sur ces dernières années.

J'essaie néanmoins de rebondir, et j'essaie désormais de remonter une équipe avec plusieurs athlètes, dont Jérémie Millereau (vainqueur de la Transjurassienne 2015 et plusieurs fois vainqueur du marathon ski tour) et Nicolas Berthet (3ème du Marathon ski tour en 2016, qui a connu deux saisons difficiles à la suite d'une mononucléose), mais dont le potentiel est clair.

Le défi n'est pas évident, et il nous faut d'abord trouver des partenaires financiers. Mais je suis homme de défi et ne baisse pas les bras. Rossignol continuera à m'équiper sur le plan matériel. Depuis plusieurs semaines, j'essaie de trouver une entreprise qui acceptera de se lancer dans cette nouvelle aventure, avec un nom d'équipe à prendre/vendre. Un gage de visibilité assuré pour l'entreprise partenaire.
Mon envie est toujours intacte, mes ambitions toujours aussi hautes. Des promesses de victoires, l'ambition d'une troisième cloche à la Transjurassienne, des podiums sur les plus grandes courses nationales et internationales...

Si vous connaissez des personnes susceptibles d'être intéressées, n'hésitez pas à m'en faire part afin que je leur soumette le dossier.




4 commentaires:

  1. Bonjour Benoît. Courage pour ce nouveau projet ! Je suis étonné qu'ils ne te garde pas dans leur liste vue tes performances... espérant continuer à te croiser aux courses de ski de fond et désormais en trail (dans les Bauges ?) En tout cas tu finiras devant eux l'hiver prochain jen suis persuadé et ils vont se les mordre ! Sportivement. Damien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce message, je poursuis l'entraînement en espérant pouvoir rempiler au moins une saison. Et quelques dossards à pied de temps en temps

      Supprimer
  2. oui mais le classique n'est pas votre spécialité et vu les armoires à glace qu'il y a sur le circuit! Bon courage eddy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme tout, il faut travailler pour progresser. Ce n'est pas incompatible avec la carrure, mais il faut faire beaucoup, beaucoup de poussée!

      Supprimer