lundi 28 octobre 2019

Le grand Trail des Templiers - 1ère partie

C'est le genre d'écrit où l'on connaît le dénouement de l'histoire dès les premières lignes. Pour ceux qui n'auraient pas su, je suis désolé de vous l'annoncer, le meurtrier est le Colonel Moutarde, il a tué Madame Pervenche, et a opéré dans la salle de bain avec une petite cuillère. Fin du roman, tournez la page. 
Ah bon, c'est pas celui-là ?
Bon, le Grand Trail des Templiers, mon gros objectif (tardif) de la saison estivale, a été annulé à la dernière minute. On pourrait dire que j'ai la poisse, mais d'un autre côté, sachant que nous étions 2500 au départ, par sûr que la poisse me revienne à moi uniquement. 
Toutes les courses ont eu lieu (celles du vendredi et du samedi), mais dimanche, entre les rafales de vent et les orages, les organisateurs ont trouvé plus sage de ne pas contrarier les éléments, l'homme est petite chose face aux tourments de Dame Nature.
Une grosse déception, moi qui en avais fait une priorité avant de rentrer tête la première dans l'hiver. Mais vu que j'aime écrire, je vais tout de même vous faire revivre les grands moments de cette expérience inachevée.
(Bien entendu, je vais la distiller au compte goutte, c'est le principe des histoires à suspense!)

(Je précise quand même, le pouce, c'est pour "pause", pas pour "Oh, c'est super!")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire