Recherche partenaire

Je suis à la recherche de partenaires financiers, si vous voulez faire partie de l'aventure, n'hésitez pas à me contacter. Je m'engage à promouvoir votre image de la meilleure façon possible.

samedi 1 août 2020

Entraînements longs et podium au Trail de Megève

Comme vous le savez désormais si vous vous perdez de temps en temps sur ce site, j'ai choisi cette année de m'aligner sur l'Echappée Belle, qui sera mon premier Ultra Trail. J'enchaîne les heures (33 heures pour ma plus grosse semaine il y a deux semaines) et des grandes sorties. Dimanche dernier, c'était au tour de la traversée des Aravis en empruntant une grosse partie du GR 96, soit une virée d'un peu plus de 65km pour 3500 de D+, pour rallier la maison à Sallanches.
Un peu patraque, j'ai pris le départ à 7h30. Une petite grimpette en direction des Glières, un site que je connais bien plus l'hiver que l'été, avant de redescendre sur Entremont. L'estomac a du mal à avaler de la nourriture, je poursuis mon bonhomme de chemin en direction du col de la Forclaz

Je laisse derrière moi le plateau des Auges avec les Glières sur la droite des crêtes



 qui me mène ensuite au lac de Lessy. 


Je bascule ensuite en direction du Chinaillon

 
le sentier que j'emprunte est laborieux et glissant, et me voilà ensuite sur un gros chemin carrossable qui me mène au Col des Annes. 


J'en suis à un peu plus de cinq heures de course à pied et quarante bornes. L'estomac est toujours contracté, je n'ai quasiment rien avalé depuis le départ, et je me dis bien qu'à un moment donné, le corps va bien me le rendre.
A part les vues, le GR96 n'est pas grandiose, trop de chemins carrossables. C'est bien plus agréables sur les hauteurs du Reposoir


et la vue est magnifique lorsque je bascule de l'autre côté de la chaîne des Aravis avec le Mont Blanc en arrière plan. 


Le sentier est ensuite mal balisé (une clôture de bétail barre l'accès aux Chalets de Vormy et je me retrouve dans la cambrousse, avant de rebrousser chemin. Fidèle à moi-même, je n'avais pas de carte pour vérifier mon itinéraire). Je descends ensuite le passage du Saix, assez laborieux (comme quoi, le [SEX] a ses limites -jeu de mots facile, je vous l'accorde-) et aux Chalets de Mont Ferron, avec mon petit plantage, je n'ai plus le temps de remonter sur les Chalets de Doran, itinéraire qui aurait dû m'amener directement à Sallanches, mais termine ma course à Magland où la petite famille m'attend. Un peu rôti, vous en conviendrez. Et bien entendu -jamais deux sans trois- comme pour mes deux dernières grosses sorties, je termine par un interminable bitume.

C'était la sortie du dimanche. Et puis après quelques autres entraînements casse-pattes, j'ai mis le dossard aujourd'hui à Megève. Mon premier de l'été. Un premier août. Cette année, fallait être patient pour se mettre une grosse transpirée.
Je termine 3ème. C'est pas la gagne, je sais, mais ça reste un podium. Je vais pas faire la fine bouche.



Désormais, je compte les jours, je suis passé sous la barre des 20.
20 jours avant les Belledonne.











Aucun commentaire:

Publier un commentaire